La question de l'UE revient au premier plan

Grâce à la complicité de tous les partis – hormis l'UDC – le Conseil fédéral a réussi à faire passer sous silence dans la campagne électorale au Conseil national la question actuellement la plus importante pour la Suisse, à savoir la conception des relations avec l'Union européenne.

Info non UE du 15.10.2015

Les élections sont passées, le thème UE revient au premier plan. D'innombrables allégations circulent. Nombre d'entre elles sont fausses ou ne sont que de pures inventions. Voici quelques exemples pour illustrer ce propos.

Isolement

Voici comment le public est informé:

"La Suisse s'apprête à s'isoler de l'Europe" (magazine "Horizons" du Fonds national de la recherche scientifique concernant le prétendu décrochage de la Suisse de la recherche internationale, 3 juin 2015).

La réalité:

La Suisse se place largement en tête de tous les pays européens tant en ce qui concerne la proportion de chercheurs étrangers (57%) que celle de chercheurs nationaux ayant fait des expériences à l'étranger (78%). Notre pays continue d'occuper les premières places dans les classements internationaux en matière de recherche et d'innovation, notamment en ce qui concerne les publications scientifiques et les dépôts de brevets, par rapport à sa population. Enfin, les publications scientifiques suisses bénéficient d'une attention supérieure à la moyenne auprès de la communauté scientifique internationale.

Chômeurs / Chômage

Voici comment le public est informé:

"La libre circulation des personnes ne s'applique pas aux chômeurs" (explication de vote 2005 du Conseil fédéral).

La réalité:

Des chômeurs UE peuvent entrer légalement en Suisse sous le prétexte "d'être à la recherche d'un emploi".

Secret bancaire / Schengen

Voici comment le public est informé:

"La participation à l'accord de Schengen apporte des avantages économiques. Le secret bancaire concernant les impôts directs est ainsi garanti par contrat" (message en vue des votations du 5 juin 2005).

La réalité:

"Si nous voulons accéder au marché UE, nous devons aussi reprendre les autres mécanismes de l'UE, par exemple l'échange de renseignements" (Eveline Widmer-Schlumpf le 11.2.2010).

Pression migratoire / Immigration

Voici comment le public a été informé:

"Comme le révèlent les expériences faites dans l'UE, les craintes (…) de voir fortement augmenter l'immigration en provenance des Etats UE ne sont pas justifiées." Il ne faut pas compter avec une "augmentation de la pression migratoire" (explications du Conseil fédéral concernant les votations du 21 mai 2000 sur le premier train d'accords bilatéraux).

Micheline Calmy-Rey commentant les craintes selon lesquelles l'immigration atteindra un multiple des 10 000 personnes annoncées par le Conseil fédéral: "Ce sont des fantasmes!"

La réalité:

L'excédent migratoire en provenance de l'Union européenne atteint 80 000 personnes en chiffre net (moyenne 2009-2014).

Regroupement familial / Economie

Voici comment le public a été informé:

"L'immigration en Suisse est déterminée en premier lieu par la demande de l'économie" (Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale, 11.12.2013, heure des questions au Conseil national).

La réalité:

Selon la statistique de l'Office fédéral de la migration (ODM), 44% de l'immigration sont dus au regroupement familial, à la formation et au perfectionnement ainsi qu'à des activités professionnelles "non définies". En outre, la forte progression de l'emploi de ces dernières années s'explique avant tout par l'expansion des services publics. La majeure partie de cette augmentation du nombre d'emplois n'est liée ni à l'innovation, ni à la productivité.

La "libre circulation des personnes" en image:

Illustration de couverture de l'hebdomadaire "Weltwoche", 5 décembre 2013

Corps des gardes-frontière

Voici ce qu'on a promis au public:

"La taille du Corps des gardes-frontière restera au moins au niveau de décembre 2003" (message en vue des votations du 5 juin 2005).

La réalité:

Le nombre de postes a été réduit de 416 entre 2003 et 2008, ce qui équivaut à une baisse de 10%.

Sondage d'opinion

Voici comment le public a été informé:

"Mobilisation et soutien particulièrement forts à l'initiative (contre l'immigration de masse) chez les citoyennes et les citoyens les moins privilégiés" (sondage d'opinion Vox financé par la Confédération, le 26.2.2014).

La réalité:

L'initiative a bénéficié d'un soutien supérieur à la moyenne, soit de 63%, parmi les titulaires de diplômes professionnels supérieurs.

Transports routiers de marchandises / Quantité de marchandises

Voici comment le public a été informé:

"A partir de 2005 il faut s'attendre à une baisse continue du trafic transalpin de marchandises par la route" (message en vue des votations du 21 mai 2000).

La réalité:

La quantité de marchandises transportées par la route à travers les Alpes suisses a progressé de 54% (!) entre 2000 et 2012.

Croissance / Revenu par habitant

Voici comment le public a été informé:

"La Suisse dépasse largement les autres économies nationales en termes de croissance. L'immigration en est un moteur important" (émission "10vor10" de la TV alémanique).

La réalité:

La libre circulation des personnes ne s'applique complètement que depuis 2007. Jusque-là, la Suisse imposait des contingents. La réalité est que la progression du revenu de 4500 euros par habitant a eu lieu presque exclusivement entre 2002 et 2007. En revanche, ce revenu a stagné entre 2007 et 2012, donc durant la libre circulation complète. Si le PIB suisse a augmenté, c'est notamment parce que la Confédération a pris en compte, à l'instar des pays membres de l'UE, des estimations du produit de la prostitution et du trafic de drogues dans sa comptabilité économique.

D'autres commentaires brefs concernant des mots-clés du débat UE figurent dans le document intitulé "Comme des arracheurs de dents…" du Comité contre l'adhésion insidieuse à l'UE. Ce texte qui a paru le 2 juin 2015 peut être consulté à l'adresse internet www.ue-non.ch. Vous y trouverez également une indication précise des sources concernant les mots-clés et commentaires figurant dans le bulletin de ce jour.

us

26.11.2015 | 7246 Aufrufe