Immigration clandestine de masse: échec total de l'UE

Les premiers cas confirmant que l'immigration de masse permet également à des terroristes de l'EI de s'infiltrer en Europe – en Suisse également – ont été révélés. Conclusion: l'UE a perdu le contrôle de l'immigration. Les accords de Schengen et de Dublin ne valent plus le papier sur lequel ils sont écrits.

Info non UE du 11.06.2015

Croire que les forces de l'Etat islamique (EI) ne développent leurs activités terroristes qu'en Syrie ou en Irak est manifestement une erreur profonde.

Alors que l'attentat sanglant contre la rédaction de Charlie Hebdo à Paris est en passe d'être oublié, l'arrestation d'un terroriste de l'EI entré en Norvège sous le couvert d'une demande d'asile rappelle le danger émanant de cette organisation. Le conseiller fédéral Ueli Maurer, chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et du sport (DDPS), vient aussi de rappeler que la Suisse est de plus en plus souvent mentionnée dans les sites internet des terroristes de l'EI.

Ce développement a incité même une conseillère nationale membre du groupe libéral-radical, Daniela Schneeberger (BL), à poser quelques questions au Conseil fédéral. Son intervention exprime clairement une inquiétude devant la menace qui pèse sur la Suisse. En revanche, elle évite soigneusement de mentionner le fait que les organes de l'UE instituées sur la base des accords de Schengen et de Dublin ont complètement échoué dans leur tâche d'empêcher l'immigration clandestine de masse en Europe.

Face à la réalité de la situation actuelle, il ne suffit pas de poser des questions d’un air inquiet. Il serait infiniment plus important pour la Suisse qu'elle reprenne le contrôle de ses frontières, donc le contrôle de toutes les personnes souhaitant immigrer en Suisse, comme le peuple et les cantons suisses l'ont exigé par la votation du 9 février 2014. Malheureusement, on attend toujours l'application de cette décision par le Conseil fédéral.

Us

Source: "Schweiz am Sonntag", no 23, 7 juin 2015

11.06.2015 | 1310 Aufrufe