Le Conseil fédéral prêt à céder

Bruxelles a toujours de nouvelles exigences liées à l’accord-cadre qu’elle veut imposer à la Suisse: elle demande aujourd’hui l’annulation de l’initiative populaire pour le renvoi des étrangers criminels acceptée par le peuple et les cantons le 28 novembre 2010.

Le peuple suisse souverain a décidé en acceptant l’initiative que le renvoi des étrangers criminels, après qu’ils aient purgé leur peine, soit inscrit dans la Constitution fédérale.

 

La décision contraire à la Constitution prise par un…

  • 18.09.2018, 16:19
  • 287 Aufrufe

La Suisse, vache à lait

La confrontation autour des mesures d’accompagnement entre les syndicats d’un côté, le Conseil fédéral et les organisations patronales de l’autre a occupé les médias ces dernières semaines. De ce fait, seule la problématique du contrat-cadre que Bruxelles veut imposer à la Suisse a été évoquée et d’autres divergences entre Berne et Bruxelles sont restées largement dans l’ombre.

Ces divergences et autres points de frictions ont été évoqués par le conseiller fédéral Cassis devant la commission d…

  • 17.09.2018, 17:02
  • 251 Aufrufe

Et si Bruxelles avait le dernier mot…

Pourquoi donc Bruxelles exige-t-elle de la Suisse la conclusion d’un accord-cadre ? Parce que Bruxelles n’accepte plus qu’il existe, au cœur même de l’Europe, un pays qui décide en toute indépendance de ce que la bureaucratie bruxelloise considère comme « relevant du marché commun ».

Pourquoi les « mesures d’accompagnement » de la libre-circulation des personnes ayant force de loi en Suisse sont-elles attaquées par Bruxelles ? Parce que Bruxelles ne tolère plus qu’il demeure, au centre de l’Eu…

  • 23.08.2018, 12:59
  • 594 Aufrufe

Le fantôme de « Dublin IV »

Entre les passes d’armes autour de l’improbable accord-cadre conçu par l’UE pour mieux « intégrer » la Suisse et les disputes ayant accompagné la définition de la politique migratoire du gouvernement allemand, l’observateur attentif aura forcément buté sur un concept que les médias suisses ont savamment « occulté ».

Ce concept se nomme « Dublin IV ». Il présente les nouveautés contenues dans une quatrième révision du traité de Dublin voulue par l’UE. Un acte qui fixera la politique migratoire …

  • 10.08.2018, 10:46
  • 617 Aufrufe

Affirmations des milieux favorables à l’Accord-cadre

C’est en tout premier lieu Economiesuisse qui, pour des raisons économiques, prétend que « l’économie » pratiquement unanime souhaite l’adhésion de la Suisse à l’Accord-cadre. 

Leur argumentation est pour le moins bien légère. N’oublions pas qu’Economiesuisse se veut être essentiellement le porte-parole des grands, des trusts impliqués essentiellement au plan international et le plus souvent menés par une direction étrangère, et donc bien moins comme la représentante des PME et des entreprises…

  • 07.08.2018, 14:25
  • 588 Aufrufe

Quand les économistes désavouent l’UE

La Berne fédérale prétend régulièrement que toutes les personnalités importantes de l'économie et des sciences économiques soutiennent sans réserve l'accord-cadre que Bruxelles veut imposer à la Suisse en vue de son "rattachement institutionnel" à l'UE.

Voici un choix de prises de position publiques de personnalités qui ont apporté des contributions pratiques ou théoriques remarquables à l'économie et au développement économique et qui contredisent ces allégations de la Berne fédérale. Prenant…

  • 19.06.2018, 15:47
  • 1.622 Aufrufe

L'UE et la démocratie

Le principe valable dans l'Union européenne, selon lequel la Cour de justice UE a le dernier mot concernant l'application du droit valable dans l'UE, est incompatible avec le concept de démocratie directe tel qu'il est ancré dans la Constitution fédérale suisse.

Dans les domaines où le droit UE s'applique, l'ensemble des citoyennes et des citoyens ayant le droit le vote ne peut plus assumer sa fonction de souverain, donc celle d'instance politique suprême du pays. Car dans les domaines où s'app…

  • 16.04.2018, 09:19
  • 6.305 Aufrufe

Cour de justice UE, Cour de justice AELE, droits de l'homme et démocratie directe

Dans le cadre des négociations sur l'accord-cadre que l'UE veut imposer à la Suisse, il semble que Bruxelles soit éventuellement d'accord d'accepter des décisions d'un tribunal arbitral en cas de divergences d'opinions entre les deux partenaires.

Les associations économiques se sont précipitées les premières sur cette vague concession de Bruxelles et elles font désormais comme si toutes les questions pendantes entre la Suisse et l'UE étaient clarifiées. Elles se gardent bien de se demander pub…

  • 07.04.2018, 16:49
  • 8.789 Aufrufe

L'accord-cadre Suisse-UE: automatismes supplémentaires

L'UE exige de la Suisse la conclusion d'un "accord-cadre". Pour cacher les conséquences effectives et graves de cet accord, la Berne fédérale lui a récemment donné le nom trompeur d'"accord d'accès au marché". Qu'est-ce qui attend réellement les Suissesses et les Suisses si la Berne fédérale s'incline devant les pressions de Bruxelles?

Le dernier bulletin EU-No diffusé il y a un peu plus d'une semaine informait sur les conséquences que ce traité de soumission aura pour la TVA, le droit de la co…

  • 04.04.2018, 12:01
  • 9.117 Aufrufe

Réalités et tentatives de dissimulation

Bruxelles exige de la Suisse la conclusion d'un "accord-cadre". Ce traité contiendrait des dispositions applicables à tous les accords bilatéraux conclus entre la Suisse et l'UE.

La Berne fédérale est prête depuis cinq ans à céder aux exigences de Bruxelles. Ces dernières affectant gravement la souveraineté nationale de la Suisse, en particulier la démocratie directe, le Conseil fédéral craint à juste titre que le peuple et les cantons ne refusent d'avaler la "couleuvre bruxelloise". Aussi, le …

  • 16.03.2018, 13:17
  • 11.037 Aufrufe

«Clause guillotine»: une arme émoussée et sans danger pour la Suisse

Le premier train d'accords bilatéraux comprend sept traités qui sont reliés entre eux par ladite "clause de la guillotine". Selon cette dernière, la résiliation d'un des sept accords entraîne automatiquement l'échéance des six autres dans les six mois suivants.

En imposant cette clause de la guillotine l'UE visait précisément à neutraliser la démocratie directe de la Suisse. Le souverain suisse ayant refusé à plusieurs reprises dans le cadre de votations populaires une adhésion à l'UE, Bruxelle…

  • 02.03.2018, 12:54
  • 12.355 Aufrufe